Visite d’un laboratoire de phénotypage à haut débit

ARVALIS-Institut du végétal et l’Ajspi vous invitent le jeudi 2 juillet à visiter un outil de recherche en plein champ, PhénoField 

Située à 150 km de Paris, à Ouzouer le Marché dans la Beauce, cette plateforme permet d’étudier les effets du changement climatique sur les cultures. Elle est constituée de  8 serres mobiles qui couvrent des cultures de blé et de maïs, et grâce à une batterie de capteurs permettent d’analyser précisément les périodes et intensité de déficits hydriques et d’identifier les gènes impliqués dans la tolérance à la sécheresse.

European Science Writer of the Year : Résultat

Comme annoncé, l’AJSPI a participé à la première édition du prix du journaliste scientifique européen lancé par l’Association des écrivains et journalistes scientifiques britanniques (ABSW). Onze candidatures de journalistes scientifiques français nous sont parvenues. Notre jury, composé de Cyrille Vanlerberghe (Figaro), Antoine Devouard (photographe), Cécile Michaut (pigiste), Virginie Fouquet (secrétaire de l’AJSPI), Gérard Arnold (ISCC) et Lise Barnéoud (pigiste), s'est prononcé pour Raphaëlle Brillaud, qui représentait ainsi notre candidate française.

BIOLOGIE DE SYNTHESE/ BIOLOGIE DE GARAGE : QUELLES FAÇONS D’INNOVER SUR (AVEC) LE VIVANT ?

Nous vous invitons à participer au colloque

BIOLOGIE DE SYNTHESE/ BIOLOGIE DE GARAGE : QUELLES FAÇONS D’INNOVER SUR (AVEC) LE VIVANT ?

Vendredi 26 juin 2015 (9h-18h)
ESME Sudria,
40-42 rue du Docteur Roux 75015 Paris (métro Pasteur ou Volontaires)

Les 48h Européennes de la Piges

 L’AJSPI relaie un message des organisateurs des 48 h de la pige :

 

Bonjour les Pigistes !

Les 48h Européennes de la Piges des 2 et 3 juillet à Strasbourg ont déjà 147 inscrits au compteur. Si vous voulez vous inscrire dépêchez-vous, il ne reste que 53 places !

Notre financement participatif a dépassé les 50% aujourd’hui (4012€) grâce à 75 contributeurs dont le plus important, notre partenaire Edenred, qui double la mise à chaque don.

Le travail au défi du numérique : pour le meilleur ou pour le pire ?

Ce petit déjeuner était exceptionnellement organisé en association avec le Collège des Bernardins, qui consacre sa Chaire de recherche*, pour la période 2015-2017, à une réflexion associant des chercheurs et des praticiens du Numérique d’une part, des philosophes, théologiens, sociologues, économistes d’autre part, pour étudier les principaux impacts sur l’Homme et la société  de cette culture numérique et élaborer  une réflexion qui permette de concevoir le développement des technologies numériques comme un progrès pour l’homme, et non comme un risque de négation de son humanité.

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil