Défendre l'information scientifique

Forte de 260 adhérents, l'Association des journalistes scientifiques de la presse d'information regroupe des journalistes scientifiques appartenant à tout type de médias : presse écrite, radio, télévision, presse Internet... Elle est particulièrement représentative du métier de journaliste scientifique. Très active en dépit d'une structure légère et bénévole, elle organise des réunions, des débats entre ses membres, des colloques, des rencontres avec des chercheurs, des voyages... dans un climat confraternel et convivial.

Save the date : Petit déjeuner CNRS/AJSPI "les mouvements collectifs (intelligence, auto organisation)"

Petit déjeuner AJSPI/CNRS le jeudi 6 novembre, sur "les mouvements collectifs (intelligence, auto organisation)".

Intervenants :

  • Denis Bartolo , physicien ENS Lyon ;  
  • Bertrand Maury, mathématicien Paris Sud.

Save the date : Visite des labos de L'ISIR (Institut des Systemes Intelligents et de Robotique)

Le vendredi 14 novembre, visite des labos de l'ISIR,  (Institut des systèmes intelligents et de robotique) à Jussieu : http://www.isir.upmc.fr/

programme et horaires suivront

Eaux : des contaminations de plus en plus diverses et complexes

On découvre régulièrement  de nouvelles sources et de nouveaux mécanismes de contamination des eaux. Comment s’y retrouver et faire la part des pollutions plus ou moins dangereuses pour la santé ? Pour y voir plus clair, nous avons invité Hélène Budzinski et Cécile Delolme.

Séminaire ISCC-AJSPI autour de la question des « Science media centres »

L’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC) et l’Association des journalistes scientifiques de la presse d’information (AJSPI) organisent un séminaire autour de la question des « Science media centres ». Initiée en Grande-Bretagne, et souhaitant s’étendre à d’autres pays, cette institution affiche l’objectif de fournir des informations scientifiques pour structurer la communication de la science vers le public. Mais quelle pourrait être son influence quand les points de vue sont très divergents, par exemple dans le cas des controverses sociotechniques ? Des chercheurs, des journalistes et des représentants d’institutions scientifiques ouvriront le débat sur les avantages et les inconvénients d’une telle structure, en particulier en France.

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil