Vous êtes ici

Petit-déjeuner de la science et de l'innovation

Les Petits-déjeuners de la science et de l’innovation à l’Hôtel de l’Industrie, coorganisés par l’Association française pour l’avancement des sciences, l’Association pour le rayonnement du CNRS, et la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, donnent la parole à l’industrie et à la recherche, qui font le point sur une innovation technologique susceptible d’avoir un impact fort sur nos économies et nos sociétés. Destinés aux entrepreneurs, décideurs et journalistes, leur format est une rencontre de 90 mn consacrée à un exposé suivi de questions (accueil à 8h autour d’un petit-déjeuner et début de la rencontre à 8h30 précises).

 

Le 5e Petit-déjeuner a pour thème :

Innovations thérapeutiques et nanomédicaments. Bénéfices et risques pour la santé

 

le jeudi 4 décembre 2014 de 8h30 à 10h à l'Hôtel de l'Industrie

4 place Saint-Germain-des-Prés, Paris 6e (Métro : Saint-Germain-des-Prés - Parking : Saint-Germain-des-Prés)

 

avec Patrick Couvreur, professeur à l’Université Paris-Sud, Institut Galien, UMR CNRS 8612, Université Paris-Sud

 

De nombreux médicaments ou candidats médicaments présentent des caractéristiques physico-chimiques peu favorables au passage des barrières biologiques qui séparent le site d’administration du site de l’action pharmacologique. Ces barrières mécaniques, physico-chimiques ou enzymatiques réduisent l’accès des principes actifs vers la cible biologique et provoquent des déperditions importantes de molécules actives vers d’autres tissus, générant ainsi des effets toxiques parfois rédhibitoires. Ces problèmes peuvent être résolus par l’utilisation de nano-objets, d’une taille de quelques dizaines à quelques centaines de nanomètres, capables d’encapsuler les molécules pharmacologiquement actives.

C’est pour toutes ces raisons que le développement de nanomédicaments a pris un essor considérable au cours des dernières années. S’appuyant sur de nouveaux concepts physico-chimiques et sur le développement de nouveaux matériaux, la recherche galénique a permis d’imaginer des systèmes sub-microniques d’administration capables : (i) de protéger la molécule active de la dégradation et (ii) d’en contrôler la libération dans le temps et dans l’espace. En associant un principe actif à un nanovecteur, le franchissement de certaines barrières peut aussi être facilité, le métabolisme et l’élimination du médicament freinés et sa distribution modifiée pour l'amener à son site d'action. Les progrès réalisés dans le domaine de la conception de matériaux « intelligents » permettent enfin de préparer des nanosystèmes capables de libérer le principe actif en réponse à un stimulus endogène ou exogène : modification de pH, de force ionique, variation de température ou application d’un champ magnétique extracorporel. Il est également possible de concevoir des nanomédicaments dotés d’une double fonctionnalité : thérapeutique et diagnostique (imagerie), par exemple, en rajoutant dans le cœur du nanovecteur un agent d’imagerie (gadolinium, particules ultrafines d’oxyde de fer, etc.).

 

Inscriptions avant le 29 novembre 2014 à : afas@orange.fr. Le nombre de places étant limité, les inscriptions seront prises par ordre d’arrivée.

 

Petit-déjeuner de la science et de l'innovation

Jeudi 4 Décembre 2014 8:30
Hôtel de l'Industrie
4 place Saint-Germain-des-Prés
75006 Paris