Vous êtes ici

L’IRD participe à la COP 20 à Lima

IRD

La 20e Conférence des parties (COP) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques se tiendra du 1er au 12 décembre 2014 à Lima (Pérou). Engagé depuis de nombreuses années dans des recherches pluridisciplinaires sur les changements globaux dans les régions tropicales, l’Institut de recherche pour le développement (IRD) participe à une vingtaine d’événements lors de cette Conférence, en étroite collaboration avec ses partenaires des pays du Nord et du Sud. Des manifestations grand public sont également proposées.

L’IRD et ses partenaires des pays du Sud mobilisés

Le président de l’IRD, Michel Laurent, conduira une importante délégation de l’Institut à la COP 20. Une trentaine de chercheurs, en provenance de France, du Pérou, du Brésil, du Mexique, de Bolivie, d’Equateur et du Chili, mobiliseront leur expertise et celle de leurs partenaires dans une vingtaine d’événements (Cf. programme).

Parmi les temps forts organisés par l’IRD sur le site officiel de la COP :

  • Un side-event consacré aux observatoires du changement climatique dans les régions tropicales (10 décembre). Après une présentation de trois observatoires emblématiques pour l’Institut, sur les glaciers tropicaux (Glacioclim), sur les fleuves amazoniens (Hybam) et sur la mousson africaine (AMMA-Catch), les chercheurs lanceront le débat sur la consolidation et la pérennité nécessaires de ces dispositifs communs et sur le renforcement des collaborations entre scientifiques et décideurs dans ce domaine.
  • Un side-event dédié à la coopération Europe/Amérique latine dans le domaine de la biodiversité et du changement climatique (4 décembre). Organisé dans le cadre du projet ALCUE NET financé par l’Union Européenne, cet événement permettra de souligner l’implication des pays d’Amérique latine dans les recherches sur l’impact du changement climatique sur la biodiversité. Les participants discuteront également des forces et faiblesses de la coopération birégionale, afin de proposer des pistes d’amélioration.

Les chercheurs de l’Institut interviennent par ailleurs dans des tables-rondes organisées par le Pérou dans les pavillons de l’espace Voces para el clima, sur plusieurs thématiques : variabilité climatique au Pérou, hydroclimatologie dans le bassin amazonien, forêts andino-amazoniennes, gestion des risques et urbanisation, recul des glaciers…

Enfin, l’IRD propose aux participants des manifestations grand public :

  • L’exposition Des fleuves, des climats et des hommes sera présentée dans le Jardin vivero (espace Voces para el clima) tout au long de la Conférence, en espagnol et en anglais. S’appuyant sur les résultats de programmes de recherche consacrés à trois grands fleuves (l’Amazone, le Niger et le Mékong), cette exposition présente les impacts du climat et des activités humaines, sur ces grands bassins fluviaux.
  • Lancement de l’ouvrage Le Pérou face au changement climatique, coédité par l’IRD, le ministère de l’Environnement du Pérou et le ministère français des Affaires étrangères et du développement international.

Les changements climatiques : axe majeur de recherche de l’IRD

En étroite collaboration avec ses partenaires du Sud, l’Institut mène des recherches pluridisciplinaires dans les régions tropicales, particulièrement vulnérables  aux changements globaux. Il développe des programmes sur le changement climatique dans plus de 25 pays, en Amérique latine, en Afrique, en Asie, en Océanie et sur le pourtour méditerranéen, mobilisant 30 unités mixtes de recherche et 14 laboratoires mixtes internationaux (850 articles scientifiques publiés depuis 2000). Ces études s’appuient sur un suivi à long terme, grâce notamment à la création et à la consolidation d’observatoires de l’environnement en Afrique et en Amérique latine. Ce dispositif, soutenu par la coopération scientifique française, constitue un véritable maillage d’observations permettant de mieux comprendre les évolutions du climat et leurs impacts.

Parallèlement à ces activités de recherche, l’Institut s’investit dans le renforcement des compétences scientifiques des pays du Sud. Ainsi, entre 2000 et 2013, plus de 200 doctorants (dont 2/3 originaires des pays du Sud) ont été formés dans le domaine du changement climatique et des ses impacts.

Une coopération scientifique durable au Pérou

L’IRD développe au Pérou une coopération scientifique importante, diverse et fructueuse, depuis près de 50 ans. Les programmes de recherche sont conduits dans des domaines variés - sciences de la Terre, paléoclimatologie, hydroclimatologie, sciences de la mer, biodiversité, santé et sciences économiques et sociales -  en partenariat avec l’Institut géophysique du Pérou (IGP), l’Institut de recherche en Amazonie péruvienne (IIAP) et le Service national de météorologie et d’hydrologie (SENAMHI), organismes sous tutelle du ministère de l’Environnement du Pérou. Des travaux sont également menés en lien avec de nombreuses universités et organismes de recherche.

Ces recherches ont fait l’objet de près de 1 000 co-publications dans des revues scientifiques ces 10 dernières années. 77 docteurs ont également été formés. Cette riche collaboration a conduit l’IRD et ses partenaires péruviens à organiser des événements conjoints lors de la COP 20.

 

L’IRD participe à la COP 20 à Lima

Lundi 1 Décembre 2014 9:00 - Vendredi 12 Décembre 2014 18:00