IHEST

Colloque « Le droit à l'épreuve du numérique »

À l’heure du développement numérique et des promesses de l’intelligence artificielle, la nature de la preuve, la démarche d’accès à la vérité, l’identité même, évoluent profondément. La justice promet d’être prédictive et le droit d’être bousculé par un afflux massif de données interprétées par des algorithmes.

Sylvane Casademont nommée directrice de l’IHEST

Sylvane Casademont a été nommée directrice de l’IHEST par décret du 25 juillet 2018 (Journal officiel du 27 juillet 2018).

L’IHEST recrute la 11e promotion de son cycle national annuel de formation

L’Institut des hautes études pour la science et la technologie donne à des responsables, issus des différents secteurs de la société –chefs d’entreprise, directeurs de recherche, responsables de stratégie, journalistes, élus, enseignants responsables administratifs– la capacité d’intégrer la science et la technologie dans leur appareil de décision. Il leur permet de prendre la mesure des demandes de la société, tout en découvrant d’autres champs ou approches que les leurs.

Les sociétés à l’épreuve du changement climatique éduquer – agir – gouverner

Accessible aux journalistes, cette formation représente une préparation sans égale pour aborder de la meilleure façon les multiples débats qui vont émailler l'actualité de la rentrée, jusqu'aux grands rendez-vous qui accompagneront la COP 21 fin novembre 2015. L'université européenne d'été de l'IHEST s'accompagne d'un  blog (https://universit2015.wordpress.com/) qui diffuse, d'ores et déjà , des données, des éléments de contextes, des références bibliographiques sur le changement climatique, en vue de la préparation de l'université d'été.

Espaces de la science, territoires et sociétés

Le cycle national 2015-2016 de l’IHEST sera consacré aux espaces qu’occupe la science dans les sociétés contemporaines. Pourquoi la science, qui entend dégager des lois, des relations constantes et universelles, se concentre-t-elle dans certains espaces, réels et géographiques ou virtuels, symboliques et idéologiques ? Que nous apprennent ces localisations sur les sciences, les sociétés et leurs interactions ? Tout est-il localisable ? Existe-t-il des liens entre la concentration de l’activité scientifique et celle d’autres activités, industrielles, culturelles… ? A travers ces cartographies, se révèlent des polarités, des réseaux d’équipes d’hommes et de femmes, mais aussi des zones d’hégémonie, de pouvoir, de tensions ou d’inégalités. en savoir plus

Pages