Une cartographie mondiale des symbioses microbiennes des arbres révèle leur rôle clé dans la régulation du climat

Une cartographie mondiale des symbioses microbiennes des arbres vient d’être publiée en Une de Nature le 16 mai par l’Initiative pour la biodiversité des forêts mondiales (Global Forest Biodiversity Initiative - GFBI). Le Cirad, membre du comité de pilotage du GFBI, a contribué à la coordination de la collecte de données pour les forêts tropicales et à leur analyse. Les chercheurs ont montré que si les émissions de carbone se poursuivent d’ici 2070, 10 % des champignons ectomycorhiziens des arbres disparaîtront. Cela entraînerait, tel un effet boule de neige, des émissions encore plus importantes de carbone dans l’atmosphère.

28 000 espèces, et au total 31 millions d’arbres - de forêts, savanes, zones humides - de 70 pays de tous les continents (sauf Antarctique) ont fait l’objet d’une collecte et d’une modélisation pour produire une cartographie mondiale des relations symbiotiques entre les arbres et leurs microorganismes.

Les plus de deux cents chercheurs de l’Initiative mondiale pour la diversité biologique des forêts (GFBI), impliqués dans ce travail publié le 16 mai dans Nature , se sont concentrés sur les trois types de symbioses les plus courantes, c’est-à-dire celles avec : les endomycorhizes à arbuscules [1], les ectomycorhizes [2], les bactéries fixatrices d’azote.

Chacune de ces symbioses englobe des milliers d'espèces de champignons ou de bactéries qui forment des partenariats uniques avec différentes espèces d'arbres.

Lire la suite dans notre communiqué de presse

En savoir plus sur les arbres et leur rôle dans la lutte contre le changement climatique au congrès mondial d'agroforesterie le 20 mai

Référence

Climatic controls of decomposition drive the global biogeography of forest-tree symbioses, Nature 569 (2019)

[1] Endomycorhizes : Mycorhizes (champignons microscopiques) qui pénètrent à l’intérieur des racines des arbres et forment des structures intracellulaires rappelant un petit arbre (arbuscules).

[2] Ectomycorhizes : Mycorhizes qui ne pénètrent pas à travers les parois cellulaires mais qui entourent simplement les racines de l’arbre en formant un manteau de mycélium