Gaia

Colloque les 6 et 7 février 2020 – Gaïa face à la théologie

Ce colloque de deux journées, co-organisé avec l’Institut Catholique de Paris, se propose de réfléchir aux manières dont la théologie, la politique et la science peuvent faire face à Gaïa.


Ce colloque se tient dans le cadre du séminaire Les souces de l’insensibilité écologique du Collège des Bernardins sous la direction de Bruno Latour et P. Frédéric Louzeau.

La mutation climatique oblige à prendre en compte une transformation profonde dans les rapports avec la Terre. Cette transformation est résumée dans la figure énigmatique de Gaïa, expression qui renvoie à la fois à de nouvelles sciences de la Terre et de nouveaux mythes. Jusqu’ici, la religion chrétienne, formée à une époque qui ignorait encore cette mutation largement causée par l’activité humaine, n’a pas mesuré l’immensité des enjeux. L’ encyclique Laudato si’ du Pape François a joué un rôle d’éveil et d’alerte.

Le but de ce colloque est de laisser la figue nouvelle de Gaïa ébranler autant que possible les formes d’expression de la religion. Il porte autant sur la science du système Terre que sur la mythologie, l’exégèse et la politique?

L’originalité des deux journées sera de combiner des conférences par les meilleurs spécialistes du sujet, des ateliers d’écritures et une conférence spectacle, Moving Earths, par Bruno Latour, mise en scène par Frédérique Aït-Touati.

Avec les interventions de : Anne-Sophie Breitwiller, Elbatrina Clauteaux, Dominique Coatanéa, P; François Euvé, Martin Föhn, Émilie Hache, Michaël Houseman, Bruno Karsenti, Bruno Latour, Tim Lenton, P. Frédéric Louzeau, Fabian Moos, Camille Riquier, Jean-Louis Souletie, Isabelle Stengers, Eduardo Viveiros de Castro.

CP Gaia face à la théologie

Les réservations en ligne ne sont pas disponibles pour cet évènement.