Le stockage de l’électricité : note scientifique de l'OPECST n°11

Jeudi 7 février 2019, l'Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a adopté la note scientifique sur "Le stockage de l'électricité", présentée par Mme Angèle Préville, sénatrice.

Résumé

  • Au niveau mondial, le stockage de l’électricité est appelé à se développer dans un contexte de fort essor des énergies renouvelables (EnR) variables.

 

  • Les simulations montrent toutefois que les besoins de stockage stationnaire resteront limités dans le cas de la France du fait de la flexibilité de notre système électrique et de son interconnexion au système européen. C’est seulement après 2035, si devait se mettre en place un mix électrique composé quasi exclusivement de moyens de production renouvelables, que des besoins de stockage significatifs, notamment inter-saisonniers, pourraient apparaître.

 

  • Le stockage de l’électricité se trouve par ailleurs au cœur de l’essor de formes de mobilité durable, dès maintenant pour la mobilité électrique, à plus long terme pour ce qui concerne une mobilité de masse à l’hydrogène.

 

L'ensemble des notes scientifiques est accessible sur les pages de l’OPECST des sites internet de l’Assemblée nationale et du Sénat. Elles sont accompagnées de courtes séquences vidéo les présentant succinctement.